De la création à la consécration : Google en cinq grandes dates

De Googol à Google, de la chambre de Larry Page à Mountain View… 5 dates clés de l’histoire de Google

Il fut un temps, Ô auguste lecteur, où le monde n’était pas tel que tu le connais.

Un temps où l’on parlait de “cédérom” et de disquettes, où l’internet que l’on consommait n’était pas illimité, un temps où la connexion faisait tuuut, bzzzipppp, couic, crrrrr (enfin quelque chose comme ça), un temps où Didier Deschamps ne portait pas le costard mais le maillot, et où le dit-maillot n’avait pas deux étoiles… en fait même pas une, mais c’est autre histoire.

 

Ce monde, c’est celui d’avant 1998, avant la création du géant Google quelque part en Californie.

A l’époque, le web balbutie encore, et Altavista dominait le marché de la recherche (certes bien moins important qu’aujourd’hui).

Et puis, arrivèrent deux gars de l’université Stanford : Larry Page et Sergueï Brin. Le monde ne fut dès lors plus jamais le même…

 

1998 : ce qui s’apprête à devenir le premier moteur de recherche du monde doit initialement s’appeler “Googol”.

Sur la manière dont le nom a été modifié, l’histoire reste floue.

Ce qui est certain, c’est que Page et Brin – doctorants à l’époque – conçoivent un concept révolutionnaire : le PageRank.

Concrètement, il s’agit de fournir des résultats pertinents à l’internaute en s’appuyant sur la popularité des pages, laquelle popularité est mesurée notamment en fonction du nombre de backlinks qui pointent vers une page donnée.

Les premiers disques durs sont stockés dans… la chambre de Larry Page.

 

2000 : le concept marche.

Le 9 mai, le moteur  est disponible en 10 langues supplémentaires.

Google ayant bénéficié de moult financements, il est désormais prêt à s’attaquer au monde.

De 10 langues, le moteur passe à 26 un an plus tard. A la fin de l’année 2000, point de bug pour Google, qui compte 1000 requêtes / seconde.

Au passage, la publicité a commencé en octobre : ce sont les premiers Adwords dont la tarification variera par la suite selon le nombre de clics.

 

2004 : depuis désormais deux ans, Google se diversifie.

Google Search Appliance, Google Labs… pas toujours avec bonheur : en témoigne l’échec d’Orkut, le réseau social, un domaine dans lequel le nouveau géant de Mountain View ne brillera jamais vraiment (vous êtes vraiment sur Google + ?).

Arrive Gmail. La même année, un rachat permet à Google de lancer ce qui deviendra Google Earth. Et deux ans plus tard, en 2006, l’entreprise acquiert Youtube.

 

2010 : Google est désormais disponible en plus de 150 langues.

Il est le premier moteur de recherche au monde : il domine 90% du marché de la recherche en Europe et 80% aux Etats-Unis.

Les années suivantes sont, pour les webmasters, celles des premières taloches. Coup sur coup, Google lance Panda et Penguin, deux modifications de son algorithme pénalisant les sites qui proposent des contenus de mauvaise qualité ou tente de se positionner au moyen de backlinks “artificiels”.

 

2015 : l’entreprise subit une réorganisation d’ampleur en devenant une filiale de la nouvelle société Alphabet.

Celle-ci détient par ailleurs toutes les activités lancées par Google au cours de son histoire, dont le Nest Labs (objets connectés) les mystérieuses Life Sciences (lutte contre le vieillissement).

Google est désormais présent presque partout dans le monde. Juste parce que ça nous fait plaisir, notons tout de même que l’entreprise est accusée de fraude fiscale massive en France.

Don’t be evil est toujours sa devise officielle 🙂

Ajouter votre grain de sel ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.