longue traine seo

La longue traîne est très utile pour le référencement de son site

En SEO, on bosse avec des concepts aux noms plaisants. Le Panda par exemple… c’est une méchanceté algorithmique mais l’image est plutôt sympa. Pareil pour le Pingouin : lui-aussi dézingue les sites à tour de bras, mais enfin, il aurait pu en plus s’appeler Great White Shark ou Chain Saw Massacre. Un autre exemple : le cocon sémantique de Laurent Bourrelly. C’est mignon aussi non ? Ça rappelle la chrysalide, la petite chenille, le papillon qui prend son envol…

Il existe cependant un concept au nom nettement moins poétique : la longue traîne. Argh… Pas terrible n’est-ce pas ? Le nom anglais (« Long tail ») n’est pas génial non plus. Pourtant, même s’il commence à dater un peu (l’expression a été lancée en 2004), ce concept reste à ce jour l’une des clés du référencement.

Définition de la longue traîne

Petit rappel : la longue traîne désigne toutes les expressions / requêtes qui, prises individuellement, amènent peu de visiteurs sur votre site mais qui, une fois totalisées, constituent de facto entre 60 et 90% de votre trafic.

Tu as réussi à vous positionner correctement sur « gyropode Paris » ou « recette gâteau au chocolat » ? Bravo ! Si si, vraiment. Mais dans l’absolu, ceux qui tomberont sur tes pages auront plutôt cherché « rouler en gyropode le long de la seine a paris » et « faire un gateau chocolat recette pas dure ». Bref, des requêtes que tu n’as pas (et ne peux pas) anticiper.

« Génial ! » me diras-tu. « L’internaute peut me trouver par plein de chemins ! » Oui, sauf que… non. La longue traîne permet effectivement à certains sites d’exister sur le web et d’acquérir du trafic sans trop de travail (ainsi, même mal positionnée, votre page « recette gâteau au chocolat » sera visitée). Mais justement, si une grande partie de tes pages a du mal à « décoller », tu as intérêt à développer votre stratégie de longue traîne afin de capter davantage de trafic. Schématiquement, si tu vises les miettes, il faut qu’il y ait… eh bien, beaucoup de miettes !

Comment bien travailler sa longue traîne ?

D’abord abandonne l’idée de positionner tes pages uniquement sur des requêtes très concurrentielles. Varie ! Vise les requêtes secondaires ! Ta « recette gâteau au chocolat » peut être déclinée sous d’autres formes : « recette gâteau chocolat noisette », pourquoi pas ? Cela multiplie les chances d’être trouvé, et ce même si les pages ne sont pas hyper bien positionnées.

Ensuite… écris ! Le même sujet peut être traité autrement, sous une autre forme, avec d’autres mots. Certes, Google a de plus en plus la capacité de comprendre ce que cherche l’internaute, et cela ira en s’accentuant. Pour autant, tu peux tout de même ajouter à ton site une page « séjour de vacances cheval » même si tu as déjà une page qui traite de « colonie de vacances cheval ». Donne juste d’autres informations à l’internaute : tu connais ton activité, ça ne devrait pas être trop compliqué.

Enfin, enrichis ton champ lexical. Que tu tiennes un site de bricolage, de cuisine, de colonie de vacances ou de coiffure, il y a probablement des tas de choses à dire… et des tas de mots différents à employer. Des logiciels (comme optimiz.me) aident à trouver les termes justes et à enrichir les contenus.

Diversifiez au maximum vos mots-clés et employez un champ sémantique riche

Bref… tu as compris compris l’idée : écris beaucoup, et diversifie tes mots clés au maximum. Si tu intègres un blog à ton site, tu multiplie encore tes chances. De cette manière, même si tu n’es pas un champion du SEO, tu capteras un public longue traîne plus important.

Il n’empêche que… ça reste moche cette expression. Pour illustrer ce concept de longue traîne, on aurait facilement pu imaginer… je ne sais pas moi… un grand oiseau très fin et majestueux qui verrait tout, y compris les pages les plus délaissées du web. Eagle… ça aurait eu de la gueule non ? Pardon, c’est le côté littéraire qui reprend le dessus. Ceci dit, ça permet de comprendre enfin l’illustration de cet article.

Ajouter votre grain de sel ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.